À propos

Partagez

Aa-+

Notre présent

Le Centre de recherche de l’ICM regroupe des laboratoires de recherche répartis en recherche fondamentale, recherche clinique et recherche technologique. Les équipes de recherche sont appuyées dans leur cheminement par des étudiants en maîtrise, de doctorat et de niveau postdoctoral, par des moniteurs de recherche clinique et des fellows, par des professionnels de la santé, des techniciens et un personnel administratif et clérical.

Les chercheurs peuvent compter sur l'apport du personnel administratif pour la demande et la gestion de subventions de recherche, la soumission d'articles pour publication, de manuscrits ou de présentations à des congrès, etc. Au-delà des infrastructures majeures de recherche, ils disposent d'une salle d'angiographie numérique et de deux salles de chirurgie stériles. Le budget du Centre atteint 50 millions de dollars.

Les industries pharmaceutiques et autres, les organismes subventionnaires, internationaux, nationaux, et provinciaux fournissent 85 % des revenus. La Fondation de l'Institut de Cardiologie de Montréal collabore pour le solde en subventionnant, en priorité, l'installation de nouveaux chercheurs. Les équipes de recherche logent dans un édifice moderne fonctionnel et accueillant de 6 étages (7 300 m2) et disposent de locaux équipés à la fine pointe de la technologie.

Les chercheurs de l'Institut publient en moyenne 350 articles scientifiques par année, notamment dans de prestigieuses revues internationales telles que :

Vision et mission

Si l’ICM peut offrir des soins à la fine pointe des derniers développements médicaux et en faire bénéficier directement et rapidement ses patients, c’est certainement parce qu’il s’alimente depuis sa création d’un héritage important provenant de ses activités de recherche qui ont mené au fil des années à des percées scientifiques et médicales majeures et reconnues dans le domaine cardiovasculaire.

L’énoncé de la vision qui guide le dernier plan de développement (2010-2015) du Centre de recherche, soit faire des découvertes majeures dans le domaine cardiovasculaire qui contribueront ultimement à l’amélioration des soins aux patients et à la santé de la population s’appuie sur une masse critique de chercheurs d’une valeur exceptionnelle ayant des intérêts scientifiques convergents.

Ce regroupement de scientifiques de renommées internationales combiné à l’acquisition et au développement d’infrastructures de pointe en recherche fondamentale et clinique, telles que l’imagerie cardiovasculaire, la pharmacogénomique, la biologie intégrative, la métabolomique et la médecine personnalisée sont les fondements de la stratégie de l’ICM.

Plans stratégiques

Le plan de développement stratégique 2010 – 2015 du Centre de recherche s’inscrit dans la planification stratégique d’ensemble de l’Institut de Cardiologie de Montréal pour la même période et dans la continuité des choix stratégiques en recherche survenus au cours de la dernière décennie, tout en venant en appui aux orientations de l’Institut touchant la prévention, les soins et l’enseignement.

Faire des découvertes majeures dans le domaine cardiovasculaire qui contribueront ultimement à l’amélioration des soins au patient et de la santé de la population est l’énoncé central de la vision en recherche de l’Institut. Deux orientations majeures ont été retenues par la planification d’ensemble : en recherche clinique, miser sur le Centre de coordination des essais cliniques (MHICC) pour la croissance nationale et internationale et sur la cohorte hospitalière comme projet intégrateur et mobilisateur, et en recherche fondamentale, assurer la pérennité des plateformes et prioriser la découverte, le développement et la validation de biomarqueurs.

Aussi, il repose pour l’essentiel sur l’expression renouvelée d’une vision scientifique cohérente s’appuyant sur des axes de recherche solides et dynamiques, présents dans le Centre depuis plusieurs décennies, sur des approches scientifiques transversales parfaitement adaptées aux défis de ces axes de recherche et finalement sur des outils et des infrastructures à la fine pointe des derniers développements pour appuyer l’ensemble. Les axes vasculaire, myocardique et électrophysiologique forment toujours le noyau central des orientations scientifiques du Centre, les activités de recherche précliniques et cliniques en étant les principales assises scientifiques et médicales.

Ainsi, la dernière décennie aura permis l’éclosion rapide, structurée et solide dans le Centre d’approches scientifiques transversales traversant les axes de recherche et y ajoutant ainsi de nouvelles assises scientifiques fondées sur des interactions encore davantage articulées entre la recherche fondamentale et la recherche clinique. Deux des approches scientifiques transversales reposent sur la génomique, la protéomique, la métabolomique et la bioinformatique. La troisième approche scientifique transversale est fondée sur des processus biologiques associés étroitement au domaine cardiovasculaire dont l’inflammation. Cette approche intègre un modèle de recherche translationelle bidirectionnelle qui va du gène aux grandes études cliniques, puis du patient vers les études fondamentales, et ceci en relation avec l’ensemble des maladies cardiovasculaires représentées au sein des axes de recherche du Centre. Cette approche porte en soi l’immense potentiel d’une traduction rapide des découverts en des bénéfices pour les patients. Dans ce contexte, le plan de développement intègre un grand projet institutionnel fédérateur et mobilisateur qui centre les activités de recherche sur le patient : le développement de la médecine personnalisée.

Vision et mission

Si l’ICM peut offrir des soins à la fine pointe des derniers développements médicaux et en faire bénéficier directement et rapidement ses patients, c’est certainement parce qu’il s’alimente depuis sa création d’un héritage important provenant de ses activités de recherche qui ont mené au fil des années à des percées scientifiques et médicales majeures et reconnues dans le domaine cardiovasculaire.

L’énoncé de la vision qui guide le dernier plan de développement (2010-2015) du Centre de recherche, soit faire des découvertes majeures dans le domaine cardiovasculaire qui contribueront ultimement à l’amélioration des soins aux patients et à la santé de la population s’appuie sur une masse critique de chercheurs d’une valeur exceptionnelle ayant des intérêts scientifiques convergents.

Ce regroupement de scientifiques de renommées internationales combiné à l’acquisition et au développement d’infrastructures de pointe en recherche fondamentale et clinique, telles que l’imagerie cardiovasculaire, la pharmacogénomique, la biologie intégrative, la métabolomique et la médecine personnalisée sont les fondements de la stratégie de l’ICM.

Plans stratégiques

Le plan de développement stratégique 2010 – 2015 du Centre de recherche s’inscrit dans la planification stratégique d’ensemble de l’Institut de Cardiologie de Montréal pour la même période et dans la continuité des choix stratégiques en recherche survenus au cours de la dernière décennie, tout en venant en appui aux orientations de l’Institut touchant la prévention, les soins et l’enseignement.

Faire des découvertes majeures dans le domaine cardiovasculaire qui contribueront ultimement à l’amélioration des soins au patient et de la santé de la population est l’énoncé central de la vision en recherche de l’Institut. Deux orientations majeures ont été retenues par la planification d’ensemble : en recherche clinique, miser sur le Centre de coordination des essais cliniques (MHICC) pour la croissance nationale et internationale et sur la cohorte hospitalière comme projet intégrateur et mobilisateur, et en recherche fondamentale, assurer la pérennité des plateformes et prioriser la découverte, le développement et la validation de biomarqueurs.

Aussi, il repose pour l’essentiel sur l’expression renouvelée d’une vision scientifique cohérente s’appuyant sur des axes de recherche solides et dynamiques, présents dans le Centre depuis plusieurs décennies, sur des approches scientifiques transversales parfaitement adaptées aux défis de ces axes de recherche et finalement sur des outils et des infrastructures à la fine pointe des derniers développements pour appuyer l’ensemble. Les axes vasculaire, myocardique et électrophysiologique forment toujours le noyau central des orientations scientifiques du Centre, les activités de recherche précliniques et cliniques en étant les principales assises scientifiques et médicales.

Ainsi, la dernière décennie aura permis l’éclosion rapide, structurée et solide dans le Centre d’approches scientifiques transversales traversant les axes de recherche et y ajoutant ainsi de nouvelles assises scientifiques fondées sur des interactions encore davantage articulées entre la recherche fondamentale et la recherche clinique. Deux des approches scientifiques transversales reposent sur la génomique, la protéomique, la métabolomique et la bioinformatique. La troisième approche scientifique transversale est fondée sur des processus biologiques associés étroitement au domaine cardiovasculaire dont l’inflammation. Cette approche intègre un modèle de recherche translationelle bidirectionnelle qui va du gène aux grandes études cliniques, puis du patient vers les études fondamentales, et ceci en relation avec l’ensemble des maladies cardiovasculaires représentées au sein des axes de recherche du Centre. Cette approche porte en soi l’immense potentiel d’une traduction rapide des découverts en des bénéfices pour les patients. Dans ce contexte, le plan de développement intègre un grand projet institutionnel fédérateur et mobilisateur qui centre les activités de recherche sur le patient : le développement de la médecine personnalisée.