Examens et traitements

Partagez

Aa-+

Perfusion myocardique au persantin et au repos

Objectifs 

La stimulation au persantin remplace l’effort sur le tapis roulant et a pour but d’évaluer la perfusion myocardique, soit l’apport sanguin au muscle du cœur sous persantin et au repos ainsi que d’estimer la fonction de pompe du cœur. Il permet d’évaluer l’effet des blocages des artères du cœur.   

Documentation  sur la procédure

Renseignements sur le rayonnement ionisant

Durée 

Durée de l’examen au persantin : Vous devez prévoir approximativement 2 heures le jour de la perfusion myocardique au persantin.

Durée de l’examen au repos : Vous devez prévoir approximativement 2 heures le jour                                                de la perfusion myocardique au repos.

Préparation 

Consultez la page documentation à l'attention du patient, section examens et interventions, pour obtenir les dépliants explicatifs des examens de médecine nucléaire. 


  • Vous devez être à jeun un minimum de quatre heures avant l’examen. Toutefois, il vous est autorisé de boire de l’eau en tout temps.  Si vous êtes diabétique, vous pouvez manger deux rôties et boire un jus de fruit 2 heures avant.
  • Vous devez cesser la caféine 24 heures avant l’examen. On retrouve de la caféine dans les boissons gazeuses (cola), les boissons énergisantes, le café, le café décaféiné, le thé, le thé glacé, le chocolat, le lait au chocolat et l’acétaminophène (Tylenol Ultra).
  • Par souci de l’environnement et d’hygiène, nous vous demandons d’apporter un sac pour transporter vos effets personnels et vos vêtements pendant l’examen.

Afin d’accélérer notre service lors de votre rendez-vous, nous vous demandons d’avoir en main une liste de vos médicaments.

Avant de passer un examen en médecine nucléaire, il serait important, si vous êtes une femme, de nous aviser s’il y a une possibilité que vous soyez enceinte ou si vous allaitez.

Déroulement 

Perfusion myocardique au persantin : À votre arrivée, le technologue en médecine nucléaire vous fera revêtir une jaquette puis vous installera un cathéter dans une veine du bras et des électrodes. Le cathéter nous permettra de faire l’injection du persantin et du radiopharmaceutique. Par la suite, on vous dirigera dans une salle où aura lieu la stimulation au persantin. Cette procédure aura une durée d’environ 10 minutes, et se déroulera en présence du médecin spécialiste et du technologue.

Tout comme le jour du repos, on vous injectera le radiopharmaceutique qui nous permettra de faire des images environ une heure après.

Durant cette heure d’attente, afin d’optimiser les résultats de votre examen, vous devrez manger. Il vous faudra donc prévoir comme la journée du repos, ce qu’il faut pour prendre un repas.

La prise d’images durera environ 20 minutes. Vous serez couché sur une civière les bras au dessus de votre tête et la caméra se déplacera autour de vous. Le technologue restera dans la salle tout au long de l’examen.

Perfusion myocardique au repos : Pour des fins de comparaison, on procède à une scintigraphie myocardique au repos, la veille ou le lendemain de la scintigraphie au persantin.

La journée de la perfusion myocardique au repos, le technologue procèdera à l’injection du même radiopharmaceutique que le jour du persantin. La prise d’images s’effectue environ une heure après l’injection. Durant cette heure d’attente, afin d’optimiser les résultats de votre examen, vous devrez manger. Il vous faudra donc prévoir apporter un peu d’argent pour utiliser les services de la cafétéria de l’ICM ou apporter votre repas (lunch) avec vous.

La prise d’images durera environ 20 minutes. Vous serez couché sur une civière les bras au dessus de votre tête et la caméra se déplacera autour de vous. Le technologue restera dans la salle tout au long de l’examen.

Suivi et effets secondaires 
  • Certaines personnes peuvent ressentir quelques légers effets secondaires transitoires et de courte durée suite à l’injection du persantin. Ces effets secondaires sont complètement résolus en fin d’examen. Le technologue prendra le temps de vous en donner les détails lors de la visite.
  • Le patient reprend ses activités comme à l’habitude. Le résultat de l’examen est envoyé au médecin traitant.
  • Si un voyage à l’extérieur du pays est prévu dans les semaines qui suivent avec passage des douanes AÉRIENNES OU TERRESTRES, il est important d’avisez le technologue. La présence de radiotraceur dans le corps de l’individu pourrait être détecté aux douanes. Un document est alors remis au patient pour confirmer qu’il a passé un examen de médecine nucléaire.
Coordonnées 
Médecine nucléaire